Matériel / EPI

Accueil I Matériel / EPI
Bannière publicitaire Biocinov
Accueil I Matériel / EPI

Temps de lecture estimé : 8 minutes

L’utilisation professionnelle d’insecticides est particulièrement dangereuse et peut-être à l’origine de maladies graves : les intoxications aiguës aux pesticides les plus sévères sont liées aux insecticides (notamment les organophosphorés et les carbamates). Le danger d’une intoxication aiguë, lors d’une exposition accidentelle, se manifeste par des troubles cutanés, digestifs, respiratoires, musculaires, nerveux, cardiovasculaires. Mais il y a aussi des risques d’intoxication chronique, résultant d’une exposition fréquente et prolongée à de faibles doses. Ils peuvent provoquer des troubles du système nerveux, des effets cancérigènes et mutagènes, et des perturbations endocriniennes : les risques induits par l’exposition directe et/ou indirecte aux insecticides ont des effets marquants sur la fréquence de certains cancers, les maladies neurodégénératives et le développement du fœtus.

Équipement de protection individuelle définition

Les équipements de protection individuelle, communément appelés « EPI », sont des équipements portés pour minimiser l’exposition aux dangers qui provoquent de graves blessures et de maladies sur le lieu de travail. Ces blessures et maladies peuvent résulter d’un contact avec des dangers chimiques, radiologiques, physiques, électriques, mécaniques ou autres sur le lieu de travail. L’équipement de protection individuelle peut comprendre des articles tels que des gants, des lunettes et des chaussures de sécurité, des bouchons d’oreille ou des casques de sécurité, des masques, gilets ou des combinaisons complètes.

Que peut-on faire pour garantir une utilisation correcte des équipements de protection individuelle ?

Tous les équipements de protection individuelle doivent être conçus et fabriqués de manière sûre, et doivent être entretenus de manière propre et fiable. Ils doivent être confortables et encourager les travailleurs à l’utiliser. Si l’équipement de protection individuelle n’est pas correctement ajusté, cela peut faire la différence entre être couvert en toute sécurité et dangereusement exposé. Lorsque les contrôles techniques, pratiques et administratifs ne sont pas réalisables ou ne fournissent pas une protection suffisante, les employeurs doivent fournir un équipement de protection individuelle à leurs travailleurs et s’assurer de sa bonne utilisation. Les employeurs sont également tenus de former chaque travailleur sur l’utilisation des EPI afin qu’il sache : 

podcast punaise de lit

  • Quand est- il nécessaire ?
  • Quel type est nécessaire ?
  • Comment le mettre, l’ajuster, le porter et l’enlever correctement ?
  • Les limites de l’équipement
  • L’entretien, la maintenance, la durée de vie utile et l’élimination de l’équipement.

Si l’EPI doit être utilisé, un programme d’EPI doit être mis en œuvre. Ce programme doit traiter des dangers présents, de la sélection, de l’entretien et de l’utilisation de l’EPI, de la formation et de l’entraînement.

Quels sont les différents types d’EPI ?

Il existe de nombreux types d’EPI différents pour le corps et en fonction du type de travail. Il est donc important de savoir quels sont les équipements disponibles pour vous aider à assurer votre sécurité : 

  • Protection de la peau (par exemple, vêtements de protection)
  • Équipement de protection respiratoire (EPR)
  • Protection des yeux (par exemple, lunettes de protection) (EPR)
  • Protection de la tête (par exemple, casques de sécurité)
  • Protection des oreilles (par exemple, bouchons d’oreille)
  • Protection des pieds (par exemple, bottes à embout d’acier)
  • Protection des mains et des bras (par exemple, gants)
  • Protection du corps (par exemple, vêtements à haute visibilité)
  • Protection contre les chutes (par exemple, harnais de sécurité)

Quelle est la différence entre un équipement de protection collective et individuel ?

Les mesures de protection collective protègent tout le monde ou un groupe de personnes. Les mesures de protection individuelle protègent un individu. Chaque utilisateur doit les activer pour se protéger.

Comment choisir ses EPI ?

Vous trouverez ci-dessous cinq facteurs à prendre en considération lors du choix d’un

EPI pour votre lieu de travail. Vous pouvez visiter notre  page d’actualités  pour plus d’informations sur la façon de choisir un EPI.

1. Bon ajustement
Assurez-vous que les éléments de protection permettent à vos employés d’accomplir leurs tâches de travail sans causer de difficultés. Lorsque vous choisissez un EPI, assurez-vous qu’il est bien ajusté et que le vêtement permet une amplitude complète. N’oubliez pas que l’EPI n’est pas unique. Vous devez tenir compte de la morphologie de votre employé et choisir un EPI parfaitement adapté à chaque employé.

2. Poids

Le poids des EPI est un autre facteur important à prendre en compte lors du choix d’un EPI, car il affecte l’amplitude des mouvements de votre employé. Les EPI lourds exposent vos employés au risque de fatigue au travail, ce qui affecte leur productivité globale et leurs performances sur le lieu de travail. C’est pourquoi les EPI légers sont souvent l’option à privilégier, même si vous devez vous assurer que les matériaux sont suffisamment solides pour résister aux dommages et être « adaptés à l’usage ».

3. Confort

Lorsque vous choisissez un EPI pour votre lieu de travail, vous devez tenir compte du confort de vos employés. Si l’EPI est inconfortable à porter, il risque de distraire les employés de leurs tâches et de provoquer des blessures. Veillez à ce que l’EPI soit confortable et offre une circulation d’air suffisante pour éviter le stress thermique. Cela est particulièrement important pendant les mois chauds ou humides ou lorsque les employés sont exposés à des environnements à forte chaleur.

4. Les risques sur le lieu de travail

Il existe une grande variété d’EPI, notamment des gants, des chaussures, des lunettes, des masques, etc. Le meilleur EPI pour votre lieu de travail dépendra des dangers présents sur votre lieu de travail et du niveau de risque perçu. L’idéal est de procéder à une évaluation des risques pour chaque catégorie d’employés afin de s’assurer que l’EPI approprié peut être fourni. Par exemple, les employés qui manipulent de grosses machines devraient porter des gants pour protéger leurs mains contre les blessures. Identifiez les dangers potentiels, puis recherchez les différents types d’EPI pour déterminer les articles qui conviennent à votre lieu de travail.

5. Conception

Assurez-vous que l’EPI que vous achetez pour votre lieu de travail est bien conçu et fabriqué à partir de matériaux de qualité. En choisissant des EPI présentant des caractéristiques de qualité, vous encouragez vos employés à porter des vêtements de protection et à respecter les politiques de santé et de sécurité de votre entreprise en matière d’EPI. Cela devrait réduire la probabilité d’accidents et de blessures sur le lieu de travail.

Quelles sont les obligations de l’employeur en matière d’EPI ?

Nous sommes tous conscients que les employeurs doivent prendre des mesures pour assurer la sécurité des travailleurs. Ces mesures de sécurité consistent notamment à fournir un équipement de protection individuelle adéquat et à dispenser une formation pour apprendre à l’employé à utiliser l’EPI en toute sécurité.

Cependant, les employés ont également des responsabilités et les travailleurs doivent suivre les règles relatives aux EPI. Les règles relatives à l’EPI sont décrites dans le règlement de 1992 sur l’EPI au travail et comprennent des aspects tels que le port correct des vêtements pour éviter les accidents et les blessures.

Nous examinons ici la législation relative aux EPI, les EPI qui doivent être proposés, la manière de les stocker et de veiller à ce que les procédures d’entretien des EPI soient adéquates, ainsi que les différents types d’EPI.

– Des vêtements à haute visibilité

– Vêtements ignifuges

– Les protections faciales 

– Combinaisons de mécanicien

– Vêtements de travail industriel

Quelles sont les sanctions que risque un salarié en cas de non-port des EPI ?

Les employeurs sont tenus de proposer, de contrôler, d’inspecter et d’informer leurs employés sur les EPI. Les infractions à la législation sur les EPI peuvent engager la responsabilité civile et pénale des employeurs. En cas d’accident, l’employeur peut être condamné à une amende ou à une peine de prison, sauf si le travailleur est entièrement responsable des dommages causés. Dans ce cas, la sanction dépend du degré de négligence de l’employeur et de la gravité du préjudice subi par l’employé.

  • L’absence d’accidents : Selon l’article L. 4741-1 / L. 4741-9 du Code du travail  » Le chef d’entreprise, le directeur, le gérant ou le représentant qui aura enfreint les règles d’hygiène et de sécurité du travail par négligence professionnelle sera puni d’une amende de 3 800 à 9 000 euros et/ou d’un emprisonnement d’un an au plus.

  • Accidents du travail dus à une maladresse, une négligence, un manquement aux obligations de sécurité : l’employeur risque 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende en raison de l’incapacité totale du salarié accidenté à travailler. En cas de décès, 3 ans de prison et une amende de 45 000 euros.

  • Manquement à la sécurité : Dans ce cas, l’employeur risque 1 ou 3 ans de prison et une amende de 15 000 ou 45 000 euros en raison de l’incapacité du travailleur accidenté. En cas de décès, l’employeur risque 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende
Bannière publicitaire Biocinov

Restons connectés

Avec une newsletter par mois, vous saurez tout !