Renouvellement certiphyto

Accueil I Renouvellement certiphyto
Partager sur :
banniere podcast blatte cafard hamelin

Le CertiPhyto, certificat individuel pour l’utilisation de produits phytopharmaceutiques (CIPP), est bien plus qu’une simple accréditation. Il incarne un engagement envers des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement et de la santé publique. Dans cet article, nous explorons le processus de renouvellement de cette certification et son rôle crucial dans la promotion d’une agriculture durable. Découvrez comment maintenir votre engagement en faveur de pratiques agricoles responsables en renouvelant votre Certiphyto. Réussir cette étape est essentiel pour assurer la durabilité de votre exploitation agricole et contribuer à la préservation de notre environnement.

Pourquoi est-il nécessaire de renouveler son CertiPhyto ?

Indispensable pour tous les professionnels manipulant, vendant ou achetant des produits phytopharmaceutiques, le CertiPhyto garantit la possession des savoirs et compétences essentiels pour une utilisation sûre et réglementée de ces produits. Ces derniers, cruciaux pour la protection ou l’amélioration de la croissance des végétaux, portent des risques pour la santé et l’environnement s’ils sont mal utilisés.

Avoir un CertiPhyto est donc un gage que vous connaissez et appliquez les bonnes pratiques pour minimiser ces risques. Toutefois, ce certificat n’est pas éternel. Valable 5 ans, il requiert un renouvellement pour rester en vigueur. Renouveler son CertiPhyto est essentiel pour plusieurs raisons :

  • Le renouvellement permet d’actualiser vos connaissances et compétences afin de s’adapter aux nouvelles normes, techniques et réglementations. Par exemple, à partir du 1er janvier 2024, un conseil stratégique phytosanitaire (CSP) doit être réalisé tous les 5 ans pour le renouvellement des certificats des catégories « décideur en entreprise non soumise à agrément » (DENSA) ou « décideur en exploitation agricole » (DEA). Le CSP consiste en un entretien avec un conseiller agréé pour réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques et adopter des pratiques écologiques.
  • Renouveler ce certificat assure le maintien de votre droit d’utiliser, vendre ou acheter des produits phytopharmaceutiques. Sans renouvellement, votre activité serait compromise et vous risqueriez des sanctions – par exemple, une amende de 750 euros pour l’utilisation de ces produits sans CertiPhyto, et de 1500 euros pour leur vente ou achat.
  • Le processus de renouvellement soutient la protection de la santé humaine et de l’environnement. En renouvelant votre CertiPhyto, vous vous engagez à suivre les pratiques recommandées, réduire les risques de contamination et promouvoir l’agroécologie. Cette démarche s’aligne avec le plan Ecophyto visant à diminuer de 50 % l’utilisation des produits phytopharmaceutiques d’ici 2025.

Conséquences du non-renouvellement à temps

Comprendre l’importance de renouveler votre CertiPhyto avant son échéance est une chose, mais que se passe-t-il si vous négligez de le faire ? Quels sont les risques et les conséquences d’un non-renouvellement dans les temps ?

Le délai avant expiration

Le temps dont vous disposez pour renouveler votre CertiPhyto est dicté par sa date d’expiration inscrite sur votre carte ou attestation. Pour les personnels et exploitants agricoles, les certificats émis avant le 1er octobre 2016 bénéficient d’une validité de 10 ans.

Depuis le 1er octobre 2016, la durée de validité pour tous les CertiPhytos a été ajustée à 5 ans.

Il est crucial de procéder au renouvellement de votre CertiPhyto entre 9 et 2 mois avant sa date d’expiration pour assurer une continuité sans interruption. Cela garantit que la nouvelle période de validité prend effet dès le lendemain de l’expiration de votre CertiPhyto actuel, indépendamment du type de renouvellement opéré, pourvu que cela se fasse dans la fenêtre de temps recommandée.

Par exemple, si votre CertiPhyto vient à expiration le 11 octobre 2024, le renouvellement doit se faire entre le 11 janvier et le 11 août 2024. Un renouvellement réalisé le 15 juin 2024 étendra la validité jusqu’au 12 octobre 2024.

Retrouvez dans notre Pdf la liste des centres de formation CertiPhyto

Y a-t-il une différence entre le renouvellement des différents types de CertiPhyto ?

Les CertiPhyto varient en fonction du rôle que vous jouez avec les produits phytopharmaceutiques. On distingue, entre autres, le CertiPhyto pour « décideur en entreprise non soumise à agrément » (DENSA) et celui pour « décideur en exploitation agricole » (DEA), vous autorisant à acheter et utiliser ces produits à titre personnel.

Le CertiPhyto « opérateur » vous habilite à utiliser ces produits sous la supervision d’un décideur, tandis que le CertiPhyto « conseil à l’utilisation » est conçu pour ceux fournissant des conseils sur leur utilisation.

Les démarches de renouvellement divergent selon le type de CertiPhyto détenu, faisant parfois requis une formation, un test ou la réalisation d’un conseil stratégique phytosanitaire (CSP), une consultation personnalisée visant à promouvoir des pratiques plus écologiques et à minimiser l’usage des produits phytopharmaceutiques.

Où et comment déposer sa demande de renouvellement ?

Étapes préliminaires au renouvellement

Pour entamer le processus de renouvellement, vous devez participer à une formation, réussir un test, ou bénéficier d’un conseil stratégique phytosanitaire (CSP), en fonction de votre type de CertiPhyto. Ces étapes ont pour but de rafraîchir vos compétences et connaissances sur l’usage des produits phytopharmaceutiques. Il est important de choisir une action qui correspond à votre catégorie de CertiPhyto et à vos activités professionnelles.

Une liste des organismes de formation autorisés, centres d’examen et conseillers agréés par le  ministère de l’Agriculture est disponible sur notre site. À l’issue de votre action, une attestation de participation, un bordereau de score ou une attestation de CSP vous sera fournie, document indispensable pour formuler votre demande de renouvellement.

Retrouvez dans notre Pdf la liste des centres de formation CertiPhyto

Les documents nécessaires pour le renouvellement

La demande de renouvellement s’effectue via le service en ligne du ministère de l’Agriculture. Si vous n’avez pas encore de compte personnel, il vous faudra en créer un. Vous devrez ensuite remplir un formulaire en ligne et y joindre les documents suivants :

  • Une copie de votre carte ou attestation CertiPhyto valide
  • Une copie de votre attestation de formation, votre bordereau de score, ou votre diplôme (datant de moins de 5 ans) selon votre situation
  • Une copie de votre attestation de CSP ou de votre justificatif d’exemption, si vous détenez un CertiPhyto DENSA ou DEA

La réponse à votre demande vous parviendra dans un délai maximum de 2 mois. Vous pourrez ensuite récupérer votreCertiPhyto renouvelé via votre compte personnel, le télécharger, l’imprimer et le conserver pour vos dossiers.

Y a-t-il une différence entre le renouvellement des différents types de certiphyto ?

Il existe plusieurs types de CertiPhyto, adaptés à divers types d’activité avec les produits phytopharmaceutiques. Les procédures de renouvellement varient donc légèrement selon le type de CertiPhyto détenu. Selon votre cas, vous pourriez avoir à suivre une formation, passer un test, ou réaliser un CSP.

Les documents à fournir lors de votre demande de renouvellement diffèrent également. Voici un tableau récapitulatif :

Type de certiphyto Action préalable au renouvellement Document à fournir
DENSA ou DEA CSP Attestation de CSP ou justificatif d’exemption
Opérateur Formation ou test Attestation de formation ou bordereau de score
Conseil à l’utilisation Formation ou diplôme Attestation de formation ou diplôme de moins de 5 ans

 

Types de formations acceptées pour le renouvellement.

La formation continue est cruciale pour ceux qui manipulent, commercialisent ou acquièrent des produits phytopharmaceutiques. Mais existe-t-il des distinctions entre les renouvellements des divers CertiPhytos ? Nous apportons des éclaircissements ci-dessous.

L’importance de la formation continue

La formation continue joue un rôle primordial pour les professionnels impliqués dans l’usage, la vente ou l’achat de produits phytopharmaceutiques, permettant de :

  • Actualiser régulièrement connaissances et compétences vis-à-vis des nouveautés produits, des techniques améliorées et des changements réglementaires. Cela inclut des savoirs sur l’utilisation de produits moins nocifs, l’optimisation des doses, le respect du climat et des écosystèmes sensibles, la gestion des résidus, etc.
  • Accroître votre sécurité et celle d’autrui, par l’apprentissage des bonnes pratiques dans la manipulation des produits, l’utilisation d’équipements de protection adéquats, le stockage sécurisé et la signalisation des incidents.
  • Favoriser la protection environnementale et la transition vers l’agroécologie, à travers l’adoption de méthodes alternatives de gestion des cultures et l’intégration des principes d’agroécologie pour respecter la biodiversité, ainsi que pour conserver la qualité de l’eau et des sols.

Ces formations sont alignées sur les objectifs du plan Ecophyto, offrant un accompagnement personnalisé pour atteindre cette cible nationale.

Tableau recapitulatif des différents types de certiphyto

Coût et durée de validité du CertiPhyto renouvelé

Le coût lié au renouvellement du CertiPhyto varie selon l’option de renouvellement choisie, à savoir :

  • Formation traditionnelle de 7 heures, financée pour les affiliés VIVEA. Pour les non-affiliés, le prix fluctue entre 100 et 200 euros selon l’organisme.
  • Formation à distance de 2 heures, accessible à tous contre rémunération, avec des coûts variant généralement de 50 à 100 euros selon l’entité formatrice.
  • Formations certifiées Ecophyto d’au moins 14 heures, prises en charge pour les affiliés VIVEA. Pour les autres, les coûts oscillent entre 200 et 400 euros en fonction de l’organisme.
  • Test de 1h30, obligatoire pour tous, avec un coût variant entre 50 et 100 euros selon le centre d’examen.
  • Conseil stratégique phytosanitaire (CSP) de 2 heures, gratuit pour les exploitants et salariés agricoles. Autrement, le coût est estimé entre 100 et 200 euros selon le conseiller.

FAQ 

Mon Certiphyto est expiré, que faire ?

Un CertiPhyto expiré signifie que vous ne pouvez plus utiliser, vendre ou acheter des produits phytopharmaceutiques. Il est crucial de renouveler votre CertiPhyto dès que possible. Il est important de noter que renouveler votre CertiPhyto après son expiration n’offre pas de rétroactivité de validité. Autrement dit, la nouvelle validité commence à la date d’approbation par la DRAAF, sans tenir compte de la date d’expiration précédente.

Par exemple, si votre CertiPhyto a expiré le 11 octobre 2024 et que vous le renouvelez le 15 juin 2025, la nouvelle validité débutera le 15 juin 2025. Il est donc conseillé de procéder au renouvellement sans tarder pour ne pas pénaliser votre activité. Suivez les mêmes démarches de renouvellement que si votre CertiPhyto était valide, en effectuant une formation, un test ou un CSP, et en déposant votre demande en ligne sur le site du ministère de l’agriculture.

Je peux utiliser mon Certiphyto durant son renouvellement

Oui, vous pouvez utiliser votre CertiPhyto durant la procédure de renouvellement, à condition qu’il soit encore valide. Un renouvellement effectué entre 9 mois et 2 mois avant l’expiration permet de bénéficier d’une continuité d’utilisation jusqu’à l’obtention du CertiPhyto renouvelé.

Après avoir soumis votre demande en ligne, vous recevrez votre nouveau CertiPhyto sous 2 mois maximum, que vous pourrez ensuite télécharger, imprimer, et conserver depuis votre compte personnel.

Quelle différence existe-elle entre les différents types de Certiphyto ?

La procédure, le coût, et la durée de validité du renouvellement sont similaires pour tous les types de CertiPhyto. Toutefois, la nature de l’action requise pour le renouvellement varie (formation, test, CSP) en fonction du type de CertiPhyto et de votre secteur d’activité. Assurez-vous de choisir une option adaptée et consultez la liste des organismes de formation, des centres d’examen et des conseillers accrédités sur le site du ministère de l’agriculture.

 

Le Certiphyto est essentiel pour les professionnels travaillant avec des produits phytopharmaceutiques, qu’ils soient utilisateurs, vendeurs ou acheteurs. Il valide votre maîtrise sécuritaire et réglementaire dans la manipulation de ces substances. Ne tardez plus, si vous souhaitez obtenir votre CertiPhyto ou son renouvellement, trouvez un centre de formation CertiPhyto près de chez vous !

banniere podcast blatte cafard hamelin

A lire aussi

Ouvrir une discussion
Besoin d'aide ?
PCOA
Bonjour
Comment pouvons-nous vous aider ?